image1


A l'ouverture possible d'une relation amoureuse, consciente et partagée, il nous faut bien identifier ce qui se joue.


 Quand nous pensons tomber amoureux d’un être plutôt qu’un autre, dire en réalité «être en amour» demeure plus juste que l’expression «tomber amoureux». 


En effet, dans ce processus ce qui est enclenché, c’est l’ouverture de notre cœur à l'autre et ainsi la circulation de l'amour en nous vers le cœur de notre partenaire... Celui ou celle que nous avons consciemment ou inconsciemment choisi(e). 


Si ce que nous donnons est reçu et redonné, c'est alors le parfait bonheur ! Mais si l'un des deux emprisonne ce don, alors la lyre se désaccorde et c’est la cacophonie...


L'Amour est infini, détenant cette capacité de se distribuer sans limite aucune mais n’oublions pas que cet Amour est en chacun de nous !

 Être en conscience, c’est mettre de la lumière sur ce que je Suis. Cet amour intrinsèque, de naissance, doit être porté à notre conscience si nous voulons prétendre participer à cette danse. Sinon, nous ne sommes pas dans l’amour véritable mais dans la dépendance, l’attachement, la recherche à être comblé d’un manque.


 Il nous faut donc d'abord le re-trouver en nous cet amour et le mettre à disposition de soi et de l'autre en même temps. 

Si nous bloquons la respiration amoureuse, en la dirigeant sur une seule personne (qui peut même refuser cet amour) et en attendant son retour, nous ne saurons pas comprendre que l'Amour n'est pas un sentiment pour quelqu'un mais l'essence de toute chose ! Qu'en fait, nous ne sommes qu'un canal et que la relation avec l 'autre nous permet de toucher plus facilement à la vibration divine


Mais revenons d’abord à la notion classique du couple. Après la merveilleuse phase de la rencontre et du don presque inconditionnel de notre énergie amoureuse vient le temps du partage et de la circulation. Si cet échange ne sait pas se mettre en place, alors la relation se met en péril. Car ce qui se propose aux amants ici est bien plus gigantesque qu'un jeu de séduction et d'appropriation...Ce n'est pas l’autre en réalité la raison de l'Amour : c'est l'ouverture mutuel de nos cœurs et la possibilité de le laisser envahir notre espace.

Se donne là une véritable partition musicale. La symphonie amoureuse se joue entre deux cœurs qui se répondent et se font échos.... Comme elle est mélodieuse cette musique! 

Nous y avons tous et toutes, à un moment, posés nos voix dans le plus merveilleux des chants nuptiaux en fluidité et en partage


Continuons à présent notre chemin de conscience car au delà de ce duo de deux êtres amoureux s'ouvre l'orchestre philharmonique du Tout

Quand l’ouverture du cœur est effectué, que les blessures sont libérées et que nous nous révélons à nous-même, alors la danse devient naturelle dans chaque rencontre. Le couple se retrouve en tout et partout, tout le temps ! Éclot la magie de la vie


Ainsi, la notion de couple se transpose avec tout être, tout élément présent. On ne tombe plus amoureux : on est Amour en unité avec l'Ensemble et au delà de toute délimitation.


 L’Amour en conscience vient déconstruire tellement de représentations mentales. Il casse tous les codes et nous offre le plus beau des dons, la liberté d’être, la jouissance de soi et la possibilité de les partager avec un être


Dès lors, la partition s’écrit à l’infini, composée du mélange de nos notes en accord et harmonie. 

Créateurs de sons, il ne restera finalement qu’ un OM jusqu’au son du silence...

Adélaïde et Yan.

Un cadeau qui nous est offert par Isabelle

Parfois sur le chemin au détour du destin
Tu croises une elfe, une fée, un magicien
Tu ne sais pas toujours ce qu'il sera pour toi
Tu étais juste perdue, égarée, là au fond de tes bois
Cet être magique apparaît de lumière
Il est là te tend la main puis te prend dans ses bras
Pas un mot entre vous
Nul n'en a besoin
D'âme à âme
D'être à être
De coeur à cœur
Un regard où se lit toute l'histoire passée
Une présence d'une telle intensité
Un ange peut-être ou bien son beau reflet
Tu étais perdue, là
Dans le noir égaré
Dans ta grotte, louve sauvage
Tu léchais toutes tes plaies
Et cet appel profond
Ancestral
Cette voix du dedans qui te dis
Sors
Regardes
Ce sang qui boue en toi
Appel de la forêt
Tu les vois il est temps
Les autres, les croyants
Ceux qui n'ont pas perdu la foi
Ceux qui sont de ta meute
Ceux qui font ton sang
Ceux qui se font lumière, magie, ange terrestre
Ceux qui tendent leurs bras
Te portent, sont là
Ceux qui te font enfin ouvrir tes ailes
Ceux qui rallument une à une les étoiles de tes nuits
Ceux qui te relèvent comme une enfant blessée
Ceux qui font qu'à nouveau tu y crois  
Ceux qui disent OSES
Je serai toujours là
Tu ne peux pas tomber
Tu es en haut déjà
Ton dieu
notre dieu est là
Il brille au fond de toi
Je le sais
Je le vois
Je le sens vivre en toi
Je suis ton reflet
Ton miroir
La même âme que toi ..
Merci à celle là...
Merci de tout mon être ...

Contact

Pour convenir d'un rendez-vous ou poser vos questions en tchat

Envoyez-nous un message sur WhatsApp